Travail plastique et scénographie

proc_incr_vol_0.8

2016. Installation.

composition sonore, pin, contre-plaqué, solénoïde, interface de contrôle électronique.

 

 

Crée dans le cadre de l’exposition Roue Libre, proc_incr_vol_0.8 est une installation sculpturale et électronique. Elle nous donne une double perception : l’une d’une structure flottante emplissant l’espace par son volume physique et sonore, et l’autre, celle d’une isolation, d’une rêverie du spectateur qui est invité à s’immerger dans ce paysage à 360 °.  

processus_incremental_014

2016. Transfert quadrichromie, fil.

 

 

La recherche m’apparaît souvent plus intéressante que le résultat final ? Mes travaux de sculpture m’emmènent à faire un grand nombre d’essais en 3D au préalable. Avec processus_incremental_014, j’ai fait le choix de donner à voir une sélection de sept plans de préparation sur une trentaine qui, malmenés par leur transfert, acquièrent un aléa et une imprécision tranchant complètement avec l’exactitude propre à l’outil informatique.  


2015, Hall Noir, Rencontres Bandits-Mages 2015, Bourges. Invité en tant que scénographe et intervenant.

 

Jeunes artistes choisis cette année pour l’organisation de Hall Noir, Axelle Terrier, YuTing Su et Maxime Rouchet m’ont conviés à prendre part au projet en tant que scénographe.

 

Le choix a été fait de mêler des pièces d’artistes invités et des ateliers, ouverts au public, transformant l’espace d’exposition en lieu de vie le temps de l’événement.

 

Dans la finalité, j’ai pris un rôle double : d’un côté dans la scénographie et l’organisation des espaces de façon cohérente et pratique, et, de l’autre, plus en tant que designer-bricoleur, où, accompagnant des étudiants de l’ENSA de Bourges, nous avons créé un ensemble de meubles aux fonctions multiples, parfois absurdes, participant ainsi à la vie du bâtiment.  

2015, Meuble multi-fonctions et multi-hauteurs.

2015, Meuble de montage vidéo mobile.

2015, Cabine d’essayage triangulaire.

 

À la fois cabine d’essayage et penderie, l’intimité, crée par les vêtements, disparaît au fur et à mesure de l’habillement.

2015, établi temporaire.

2015, bureau à deux pieds.

2015, plan de travail avec étagère à épices roulante.

2015, plan de travail central.


2016, Je comme réseau, Installation, projection par trois vidéoprojecteurs, spatialisation du son en direct sur quadriphonie.

 

Je comme réseau représente une tentative de personnaliser, de donner une entité, au Réseau dans le sens large, qu'il s'agisse de l'Internet ou des internet de façon générale. Pensée comme une installation immersive, la seule référence visuelle est ce point clignotant, que l'on pourrait rapprocher de Hal dans 2001 l'Odyssée de l'espace de Kubrick.

 

 


2015, Espace d'isolement. Bois, boites à œufs, led.


2015, Spère Aléa, Impression 3D, bois, programmation paramétrique.

 

À mi-chemin, entre le virtuel et la réalité, Sphère Aléa est une œuvre définie avant tout par un concept : en partant d’une sphère quelconque, des points à sa surface sont générés aléatoirement, de la je créé une programmation permettant de modéliser les intersections ainsi obtenues et de les imprimer en plastique.

 

Cette approche permet d’envisager le concept, idée profondément ancrée dans l’histoire de l’art maintenant, d’une manière matérialiste, et ce au moyen de l’outil de création informatique.


2014/2015, Projet de scénographie pour l’Institut du monde arabe, Paris.

 

 

À l’occasion d’un workshop avec l’artiste, scénographe et architecte Didier Faustino, nous avons travaillé sur un appel à projets scénographique pour l’Institut du monde arabe. Prenant appui sur la culture du Maroc, thème de l’exposition, la réflexion a rapidement été amenée vers l’histoire des motifs marocains.

J’ai ainsi passé ces motifs au filtre des dérivations mathématiques afin de créer des éléments devenant abstraits qui, accrochés au plafond, permettent de créer une circulation atypique au sein de l’espace.  


2014, I'm not formed by things that are myself alone, scénographie collective, chorégraphie de Anja Behrend, Ballets de Monte-Carlo, Monaco.


2013, Revenez demain. Bois.